Recherche

Newsletter

Bienvenue sur le site internet de votre sénateur

Vous trouverez sur mon site internet l’ensemble de mon actualité et des mes actions, aussi bien en Eure-et-Loir qu'au Sénat.

Cette plate-forme doit nous permettre d’échanger sur les sujets qui vous concernent. Vous pouvez également nous contacter au Sénat et à l’adresse suivante: a.de-montgolfier@senat.fr

NB: Utilisez le FLUX RSS si vous voulez être prévenu automatiquement des nouvelles les plus récentes.

Revue de presse "Budget 2017 : investissement et maîtrise des charges pour le Conseil départemental d'Eure-et-Loir" (L'Echo Républicain)

Le 27 février 2017

L’exécutif départemental a présenté ses orientations budgétaires pour l’exercice 2017, ce lundi 27 février 2017, à Chartres. Trois grands axes ont été définis par les élus, avec l’investissement, la maîtrise des charges et le maintien de la fiscalité.

Albéric de Montgolfier, président (LR) du Conseil départemental, a dressé un état des lieux du contexte financier : « Les Départements sont confrontés à la baisse des dotations de l’État. Avec moins, il faut faire tout autant. Cette année marque aussi la pleine application de la loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République), avec des compétences clairement affichées en termes de solidarité ou de mobilité, par exemple. C’est, aussi, une année de transition, liée aux échéances électorales. »

Le budget 2016 du Conseil départemental d’Eure-et-Loir s'élevait à 496 millions d'euros. Le budget 2017 devrait être similaire. Il était de 492 millions d’euros, en 2015. Trois grandes lignes président au prochain budget 2017. Les montants précis et détaillés seront adoptés lors du vote du budget primitif, dans les prochaines semaines.

1/ Maintien de la fiscalité

Les impôts représentent un des principaux leviers pour récolter des fonds supplémentaires. Mais le Conseil départemental ne souhaite pas accentuer l’utilisation de cet outil, selon Albéric de Montgolfier : « Nous allons maintenir nos taux d’imposition au même niveau que l’année dernière. Depuis maintenant plusieurs années, nous n’augmentons pas la fiscalité. C’est le choix qui a été fait pour soutenir le pouvoir d’achat des ménages et des entreprises, déjà confrontés aux difficultés du quotidien. »

2/ Maîtrise des charges de fonctionnement

 

Le Conseil départemental a mis en place, depuis plusieurs années, un plan de réduction de ses charges. Une feuille de route maintenue pour 2017 : « Nous sommes engagés dans une maîtrise de nos dépenses de fonctionnement. Ces dépenses sont importantes dans le domaine social, par exemple. De très gros efforts sont réalisés, y compris par le personnel du Département, qu’il faut saluer. Les personnes qui partent à la retraite ne sont pas remplacées, de façon à ne pas augmenter le budget de fonctionnement et maîtriser nos charges. Cela passe, aussi, par la mutualisation des services. »

3/ Investissement

Les élus du Département entendent conserver un niveau d’investissement élevé pour 2017. Cela concerne, notamment, la gestion des routes ou l’aménagement du territoire : « Notre ambition est de continuer à investir, sur les routes, sur les collèges, ou encore le très haut débit. Le Département fait le choix d’un haut niveau d’investissement, notamment en partenariat avec les Communautés de communes et les communes, que nous subventionnons pour plusieurs projets, sur notre territoire. C’est aussi l’emploi local qui est en jeu. »

 

Simon Dechet

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.

   


Partager

Clikeo Agence Clikeo